Djeliba24

Mali: Au moins 13 morts 48h après les manifestations

Le discours de IBK est la preuve supplémentaire que nous sommes dans un État de non droit. Il avait dit qu’il n’avait pas le droit de faire ce qu’il a fini par faire (dissolution de la Cour Constitutionnelle ; mauvaise formule). Mais il refuse de faire ce qu’il a le droit constitutionnel de faire (dissolution de l’AN; parce qu’il s’y trouve ses enfants).
Treize citoyens maliens ont perdu la vie, de vendredi à ce dimanche : 1 mort le vendredi, 3 morts le samedi matin, et 9 morts le samedi soir autour de la maison de l’Imam Dicko. Qui provoque la violence ? Qui tue? Qui terrorise ?

Nous sommes dans un régime autocratique. Il est du devoir de chacun de défendre la restauration de la République, par les moyens pacifiques dont il dispose où qu’il se trouve.
La résistance continue.

Dr Mahamadou KONATÉ

Exit mobile version