Suite à l’embargo de la CEDEAO décrété contre le Mali, des jeunes Sénégalais, épris de panafricanisme, ont décidé d’entamer une marche de Dakar jusqu’à Bamako, soit 1361 kms. L’objectif est de manifester leur solidarité au peuple malien et soutenir la transition durant cette période si difficile.

Ces jeunes viennent de différentes villes du Sénégal et ils ont en commun dans leurs veines « Panafricanisme ».  Joint au téléphone, M. Souleymane Jules Diallo a décliné l’identité de ces camarades marcheurs. Il s’agit de Keeman Diouf, Madiama Ndiaye, Samory Touré, Amadou Sarr, Kyssama Mutombo et Abdoulaye THIAM. Ils ont quitté la ville de Dakar, le 16 février. Après les régions de Thiès, Fatick, Kaolack, ils sont arrivés, hier, dimanche 27 février, à Koumpentoum, dans la région de Tambacounda.

Selon ces jeunes sénégalais, « La Marche Dakar-Bamako est une initiative qui consiste à mobiliser tous les panafricanistes du continent et de la Diaspora à former un bouclier autour du Mali, pays injustement sanctionné par le syndicat des Chefs d’État, appelé CEDEAO ».

Cette Marche vise à sensibiliser, ville par ville, les populations sur les enjeux de ce qui se joue au Mali et en Afrique de l’Ouest.

De Dakar à Kaolack, de Kaolack à Tambacounda, des milliers de personnes seront alertés sur la situation qui prévaut au Mali et de toutes les tentatives de manipulation mises en place par la France et ses valets  »

De Dakar à Kaolack, de Kaolack à Tambacounda,  » des milliers de personnes seront alertées sur la situation qui prévaut au Mali et sur toutes les tentatives de manipulation mises en place par la France et ses valets ».

Source: L’Indépendant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.