Algérie : pour le chef de l’armée, Bouteflika n’est plus en mesure d’exercer ses fonctions

Selon plusieurs médias, le patron de l’armée algérienne Ahmed Gaïd Salah a appelé ce 26 mars à l’application de l’article 102 de la Constitution, déclarant la vacance du poste du Président de la République.

Au cours d’une visite d’inspection dans le sud de l’Algérie ce 26 mars, le chef d’Etat-Major de l’armée algérienne Ahmed Gaïd Salah a appelé à acter la vacance du pouvoir. «Il faut adopter une solution qui garantit la satisfaction de toutes les revendications légitimes du peuple algérien et qui garantit le respect des dispositions de la Constitution et la continuité de la souveraineté de l’Etat, une solution de nature à être acceptée de tous. C’est une solution prévue par la constitution dans son article 102», a déclaré Ahmed Gaïd Salah.

L’article en question dispose que «l’orsque le Président de la République, pour cause de maladie grave et durable, se trouve dans l’impossibilité totale d’exercer ses fonctions, le Conseil constitutionnel se réunit de plein droit, et après avoir vérifié la réalité de cet empêchement par tous moyens appropriés, propose,à l’unanimité, au Parlement de déclarer l’état d’empêchement. »

Détails à suivre…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.