Bocary Tréta, par rapport aux transhumants politiques: «Un pasteur se préoccupe peu de l’instinct des animaux»

0

L’heure est à la mobilisation chez les Tisserands. A Banamba, la Fédération régionale du Rassemblement pour le Mali (RPM) de Koulikoro a tenu sa 5e conférence. Les travaux ont été lancés, ce samedi 22 décembre, sous la présidence de Dr Bocary Tréta, président du parti. Trois sujets étaient à l’ordre du jour: prorogation du mandat des députés, découpage territorial et 100 jours du président IBK. L’honorable Diarrassouba a profité de l’occasion pour lancer un appel à l’opposition.

De 18 à 10 députés. La Fédération régionale RPM de Koulikoro perd ses élus. Que se passe-t-il? Que faut-il faire ? Combien de temps doit durer le mandat des députés? Autant de questions que l’honorable Mahamadou Diarrassouba, président de la fédération RPM de Koulikoro n’a pas hésité à mettre sur la table. Il ouvre, ainsi, la voie à une série de conférences régionales qui permettront, non seulement au parti d’entendre ses militants sur les sujets du moment, mais aussi de préparer le parti pour les prochaines échéances électorales.

Selon le député élu à Doila, le débat sur la réélection d’IBK est clos. Car, indique Mahamadou Diarrassouba, IBK a gagné les élections dans la transparence. «Jamais, affirme-t-il, une élection n’a été aussi transparente que la dernière présidentielle ». La preuve, assure-t-il, les accesseurs de l’opposition et de la majorité ont signé tous les procès-verbaux. Au nom des militants, le président Diarrassouba a félicité le « camarade IBK» pour sa victoire. Diarrassouba, a aussi invité les uns et les autres à accompagner le gouvernement, avec force et détermination.  «Tous unis autour d’IBK, le Mali avancera », assure-t-il.

Dans son discours de lancement des travaux, Dr Bocary Tréta, président du parti n’a pas ménagé ses propos contre les transhumants politiques. C’est un phénomène naturel, en période de vache maigre, indique-t-il. «Un pasteur, poursuit-il, se préoccupe peu de l’instinct des animaux ». « Il faut les laisser, ils vont revenir d’eux-mêmes». Car, conclut Tréta, le RPM vivra et survivra à ces pratiques malsaines.

Appel à l’position…

A la fin de la journée de conférence qui a pris fin aux environs de 17h, le président de la Fédération Rpm de Koulikoro, l’honorable Mahamadou Diarrassouba, se confie. «Le débat a été constructif», assure-t-il. Les militants sont désormais dans la mobilisation et dans l’occupation du terrain. Le sentiment d’appartenir à un parti est restauré chez les militants, affirme Diarrassouba. A noter que la conférence était marquée par le passage du président de l’Assemblée nationale, l’honorable Issiaka Sidibé, élu à Koulikoro.

 Au-delà du parti, estime l’élu de Doila, le pays doit aller vers des reformes. Des réformes institutionnelles et profondes nécessaires pour le bien-être des Maliens. Au nom de cet idéal, le président de la Fédération régionale RPM de Koulikoro, a lancé un appel à l’opposition. «Nous demandons à l’opposition de revenir sur la table du dialogue », déclare-t-il. «Le pays a besoin de paix et Soumaïla Cissé a compris le message ». «Soumaïla Cissé a beaucoup fait pour le pays et le pays a aussi beaucoup fait pour lui. Il n’y a donc pas de raison que l’opposition reste en dehors des reformes», plaide l’honorable Mahamadou Diarrassouba.

Maliweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.