L’accident de la circulation routière le plus grave de l’histoire du Burkina s’est produit le 15 novembre 2008 au PK 14 de Boromo. Un véhicule semi-remorque est entré en collision avec un car reliant Koudougou à la ville de San-Pedro en Côte d’Ivoire.

Le chauffeur ne connaissait pas le nombre de passagers à bord du car qu’il conduisait. Le véhicule de 65 places transportait au moins 130 passagers et au moins 40 moutons dans ses coffres. De plus toutes les portières étaient cadenassées.

C’est l’explosion d’une bouteille de gaz au cours de la collision qui a entraîné un gigantesque incendie entraînant la mort des 72 personnes, femmes et enfants compris.

Aujourd’hui encore des bouteilles de gaz embarquées dans un véhicule de transport ont explosé et entraîné un incendie dévastateur à la sortie Ouest de Ouaga.

L’autre jour, c’était des bidons d’essence de contrebande qui prenaient feu consumant un camion à Sapaga, non loin de Koupela.

Un autre jour, ce sont des explosifs utilisés sur les sites miniers qui étaient decouverts dans deux cars de transport en commun.

La liste est longue et la série n’est pas prête de s’arrêter.

Récit : Souleymane Ouedraogo, Basic Soul

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.