Longtemps  attendue, la saison 3 de la série « La Casa de Papel » disponible depuis le 19 juillet 2019 sur la plateforme de streaming Netflix, a laissé plus d’un fan stupéfait. En cause, dans l’épisode 7, les acteurs se sont moqués de l’armée burkinabè qu’ils ont réduits à « rien du tout ».

Tel que relever un défi rare dans le monde des séries, Alex Pina, créateur de La Casa de Papel, et ses auteurs, producteurs et acteurs ont finis par fabriquer une troisième partie après le considérable succès des deux premières (qui formaient une saison). Mais dans la troisième partie dévoilée par Netflix, il ne serait pas exagéré d’admettre que la mécanique huilée du suspense madrilène tourne désormais à la moquerie.

Dans l’épisode 7 de cette troisième partie, les auteurs ont a un moment donné bafoué les efforts des braves forces armées burkinabè qui s’échinent chaque jour jusqu’à la mort pour la lutte contre le terrorisme malgré le peu de moyens logistiques dont ils disposent. La scène s’est produite au moment où les braqueurs tournent en rond. Les auteurs n’ont manifestement plus rien à raconter. Ainsi il profite de la moquerie cinématographique comme il l’a été dans la série CASA DE PAPEL saison 3 épisode 7 pour réduire au néant l’armée burkinabé.

Et pourtant, l’armée burkinabé mène actuellement une opération de sécurisation dans les régions de l’Est et Centre-Est du Burkina. Cette nouvelle offensive de l’armée fait suite à leur participation au Flintlock 2019, qui est le plus important exercice annuel des forces d’opérations spéciales du Commandement des États-Unis pour l’Afrique et vise à renforcer la capacité des armées à lutter contre les organisations djihadistes et à protéger leurs frontières.

Au total, 2000 militaires des forces spéciales de 31 partenaires africains et occidentaux ont participé au Flintlock 2019 sur plusieurs sites. Notons que dans le Sahel et l’Est, au moins 200 assaillants ont été déclarés neutralisés après plusieurs opérations de l’armée.

Aussi, en mai 2019, des militaires américains et de hauts gradés de l’armée burkinabè se sont récemment rencontrés au Pentagone pour renforcer les liens dans le combat contre le terrorisme au Burkina Faso. Et cette fois, c’est la Garde nationale de Washington, DC, la capitale américaine qui leur a apporté son appui à l’occasion. Elle a profité des célébrations de son 217ème anniversaire, pour accueillir une délégation des forces armées du Burkina.

Bénin TV

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.