Écrivain(e)s, journalistes, blogueur(euse)s, activistes et plusieurs autres acteurs et actrices du monde des médias et de la technologie auront l’occasion d’apprendre des techniques efficaces pour faire face au cyberharcèlement, lors d’une rencontre virtuelle organisée par Code for Africa (CfA), le 22 février à 12h00 GMT.

Les responsables de la communauté francophone WanaData (WD) de CfA, Arame Thiam et Christelle Pandja, organisent cette rencontre. Les personnes présentes pourront partager leurs expériences tout en bénéficiant de conseils pour se préparer au mieux face au cyberharcèlement.

« De nos jours, le cyberharcèlement touche de plus en plus les acteurs des médias, en particulier les femmes. C’est pourquoi, compte tenu de son engagement en faveur de la démocratie numérique, il est crucial pour CfA de leur fournir, à travers sa communauté WanaData, les outils et les connaissances nécessaires pour faire face à ce fléau », déclare Tolulope Adeyemo, Gestionnaire de programme sénior à CfA, à la tête de l’équipe de Gestion des connaissances.

Deux invités de CfA et de PEN America —une organisation basée aux États-Unis qui vise à protéger la liberté d’expression aux États-Unis et dans le monde entier, Bilal Taïrou et Elodie Vialle, animeront la session qui devrait réunir principalement des participant(e)s du Cameroun et du Sénégal, et également d’autres pays francophones d’Afrique dont le Bénin, le Mali, la Côte d’Ivoire, le Togo, le Burkina Faso.

Un Manuel de défense contre le cyberharcèlement

La réunion virtuelle de deux heures sera également l’occasion pour les invité(e)s de parler du Manuel de défense contre le cyberharcèlement de PEN America.

Initialement produit en anglais, ce Manuel a par la suite été traduit et adapté en français par CfA, avec un accent particulier sur les pays africains.

« Le Manuel de défense contre le cyberharcèlement est un puissant outil à la disposition des écrivain(e)s et des journalistes, qui leur permet non seulement de se protéger au mieux face au cyberharcèlement, mais aussi de savoir comment réagir en cas d’attaque ou de menace avérée », souligne Viktorya Vilk, Directrice des programmes Sécurité numérique et Liberté d’Expression à PEN America. 

La participation à l’événement est gratuite et ouverte à toutes et à tous. Les personnes désireuses de rejoindre la rencontre peuvent le faire en cliquant sur ce lien.

WanaData est un réseau panafricain de femmes spécialistes des données, de journalistes et de technologues qui s’efforcent de changer le paysage numérique en produisant et en promouvant des projets axés sur les données, tout en appliquant les technologies numériques au storytelling.

Cette initiative, lancée en avril 2017 au Nigéria, couvre à présent plusieurs pays africains et compte plus 400 membres à travers le continent.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.