Premier bilan de la campagne de désobéissance civile largement positif

L’effet de surprise et le changement de stratégie du M5/RFP ont totalement mis en échec la stratégie des forces de sécurité sorties massivement tôt ce matin et armés de pied en cap pour investir les points névralgiques et en découdre avec les jeunes.
Le nouveau ministre de la Sécurité Intérieure, le Général M’ Bemba Moussa Keita qui passe pour être le responsable moral et intellectuel des débâcles successives de nos armées ( il fut Chef d’État État-major Général des Armées) veut prendre sa revanche sur l’histoire.
Il deploya sur le terrain toutes les unités de répression, police, gendarmerie, garde nationale à Bamako et dans toutes les régions pour parer à toutes les éventualités.
Ce déploiement n’a malheureusement pas donné l’effet escompté.
Plutôt que d’aller à la confrontation directe, les jeunes ont pris de revers les forces de l’ordre qui occupaient les grands axes routiers et certains bâtiments publics, en investissant les institutions financières (Banques, Impôts, Énergies, Commerces), les centres d’Etat Civile principaux et Secondaires de la capitale et ceux de l’intérieur du pays.
À Bamako, le mot d’ordre est particulièrement suivi en Commune 4, 5 et 6 avec quelques actions éclairs en Commune 1où les jeunes décident de mieux organiser et coordonner leurs actions dans les prochaines heures.
À l’intérieur du pays, dans la Région de Sikasso, poumon de l’économie, un blocus est organisé sur le couloir sud par où transitent toutes les marchandises en provenance de la Côte d’Ivoire et du Burkina.
Dans les régions de Kayes et Segou les actions d’envergure sont prévues dans les prochaines heures. En attendant, le mot d’ordre est suivi timidement à Kayes et à Segou où a eu lieu un meeting qui a symboliquement donné le coup d’envoi de la campagne.
Le Cercle de Kati bat le record de toutes les actions: Tous les services publics sont fermés (administrations, établissements financiers, stations d’essence, centres d’état civil, services de péage etc).
Incontestablement, l’intelligence tactique de la jeunesse du M5/RFP a fortement perturbé le dispositif mis en place par le pouvoir qui misait sans doute sur une confrontation directe pour engager la répression.
L’esprit de discipline qui anime les jeunes et leur extrême combativité seront d’un atout décisif dans les prochains jours.

Nouhoum keita

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.