Une patrouille d’une cinquantaine de militaires serait « tombée dans une embuscade d’individus lourdement armés ».

Dix-sept soldats nigériens ont été tués mardi et 11 sont portés disparus après une attaque près du village de Tongo Tongo, dans la région de Tillabéri (ouest), ce mercredi 15 mai, près de la frontière malienne, où quatre soldats américains et cinq militaires du Niger avaient péri dans une embuscade en 2017.

« Le bilan provisoire est de dix-sept morts et onze portés disparus », selon la même source, qui parle « d’attaque terroriste ». Selon une autre source sécuritaire, « une patrouille de l’armée est tombée mardi après-midi dans une embuscade tendue par des hommes armés et il y a eu plusieurs blessés évacués à Niamey », soulignant qu’un des véhicules avait « sauté sur un engin explosif »« Des opérations de ratissage sont en cours mercredi matin », a-t-on précisé une source militaire.

le monde

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.