Nango Dembélé, PDG de la CMDT

Le nouveau bureau de la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton au Mali (CSCPCM) dirigé par Bakary Koné a tenu, à son siège, une conférence de presse, le 26 août dernier. Les nouveaux leaders du secteur coton ont dénoncé les manœuvres attentatoires à la cohésion et à l’essor du monde paysan par le PDG de la CMDT, Nango DEMBELE.

Le bureau des coton-culteurs a attiré l’attention des autorités de la Transition contre des pratiques attentatoires à la cohésion entre eux de la part de Nango DEMBELE, PDG de la CMDT. Ils reprochent à ce dernier d’outrepasser ses prérogatives en voulant installer un bureau transitoire ainsi que son affairisme et son clientélisme.

« Il est dans un agenda caché. Tout sauf le développement de la filière. Pour ce faire, il s’est doté de tous les moyens :  recrutement contre toute procédure légale d’un ancien cadre de la CMDT au nom de Siaka COULIBALY comme conseiller spécial au parcours professionnel peu glorieux, appuyé par son homme de main communément appelé M.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Le nommé M. ferait le démarcheur entre les fournisseurs des pièces industrielles, les acheteurs de graine de coton et la CMDT contre des commissions.
 Nous demanderons même un audit sur cette intrusion indélicate dans la gestion des affaires de la filière… »

En somme, les responsables de la Confédération des Sociétés Coopératives de Producteurs de Coton au Mali lancent un appel à leurs adhérents à ne pas laisser prospérer les graines de la division, à ne pas se laisser distraire des objectifs de production pour ne pas trahir le pays. À tous, dirigeants et dirigés, ils demandent d’avoir pitié de ce pays qui n’a que trop souffert.

Info-Matin

Djeliba24

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.