Assimi GOITA à Farabougou en Octobre 2020

Farabougou libéré ou pas ? la question était au cœur des discussions depuis que le Vice-président de la transition s’est fait hélitransporté, photographié dans le village sous blocus des terroristes. Dans un communiqué publié, ce jeudi 5 novembre, le Colonel Assimi Goita donne la situation actuelle à l’opinion.

« Sept tonnes de vivres et de médicaments ont été acheminées dans le village de Farabougou ». C’est la principale information du Communiqué diffusé par le Vice-président de la transition. Une action de générosité qui a lieu dans le cadre d’une « vaste opération de ravitaillement », tenait le Colonel Assimi Goita à informer l’opinion nationale et internationale.

Pourquoi ravitailler, avec le concours inestimable de la Minusma, un village déclaré « libéré »?  Aux dires d’Assimi Goita, le but est de « soulager les populations dont l’environnement immédiat est marqué par des restrictions de mouvements en raison des opérations de sécurisation engagées dans le secteur ».

De « libération » à « restriction » de mouvement. Le Malien lambda se perd dans le lexique de communication. Pendant ce temps, des informations font écho d’un second pont dynamité aux alentours de Farabougou.  Mais à en croire, l’autorité suprême du Mali en charge de la Défense et de la Sécurité nationale un « important dispositif militaire » de sécurisation et de sauvegarde du village de Farabougou est « bien en place » et les opérations se poursuivront ce vendredi 6 novembre et les jours suivants.

Il ne reste plus qu’à croiser les doigts pour les habitants de ce village situé à moins de 300 kilomètres de Bamako.

Source : Maliweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.