­La police de frontière Mali-Guinée a alpagué un usurpateur d’identité qui opérait au nom du fils du Président de la République, l’honorable Karim Keïta.   Ce ressortissant de Kayes âgé de 38 ans soudoyait les entreprises  étrangères pour réaliser des affaires au Mali et dans la sous- région, selon La Lettre confidentielle du Mali.

Le  Fils de Président  de la République et élu à l’Assemblée nationale peut enfin souffler un ouf de soulagement  après l’arrestation de cet individu qui usait «  du faux et l’usage de faux » pour tromper la vigilance des honnêtes citoyens.  Ce député de la commune II qui est accusé par de nombreux maliens pour avoir commis le pêché d’Israël a mis la main  grâce à la police de frontière sur ce qui se faisait passer pour lui.  Cette aventure machiavélique de cet escroc a  pris fin  lorsqu’il a été interpellé, ce 2  août à bord d’un véhicule 4X4  de couleur noire.

Selon l’article de la Lettre de Confidentielle du Mali,  cet usurpateur d’identité  de  corpulence semblable   à celle du vrai  Karim Kéita  proposait ses services aux entreprises étrangères, et en contrepartie  ces victimes versaient  «  une grosse commission ».

Un homme d’affaires indien  en provenance d’Abidjan, après l’ouverture des  frontières aériennes, a été l’une de ses dernières victimes, car il aurait proposé à cet indien  la  fourniture du pétrole à plusieurs sociétés opérant au  Mali.

Pour réussir son stratagème,  il a  créé toutes les conditions confortables pour duper l’homme d’affaires  en le faisant  négocier  le marché qu’avec les intermédiaires de « Karim Kéita », et lui promettant qu’il ne verrait  le député de la commune II une fois  que les négociations terminées .  Pour ce faire,  il a pris soins de fabriquer des  «  fausses lettres d’intention ferme  de la société d’Energie du Mali (EDM) » qu’il a remises à l’homme d’affaires indien.  Avec ses complices,  un diner est organisé nuitamment dans un restaurant huppé de la place, où  le Faux Karim et l’homme d’affaires.  C’est ainsi que, poursuit l’article,  « le faux fils du chef de l’Etat est arrivé avec  trois gardes du corps habillés en tenue kaki, sans armes. L’indien a mordu à l’hameçon. Dix minutes après, prétextant une urgence, le Faux Karim a quitté les lieux. »

Les enquêteurs indiquent que ses complices ont  prétexté  une nouvelle affaire en Guinée  dans le domaine de la  bauxite  pour informer l’homme d’affaires de l’absence d’une semaine du faux Karim Keïta.  Alors que réellement  l’escroc était en fuite  jusqu’à son arrestations par les enquêteurs.

Mali: Soumaïla Cissé « aux mains de jihadistes fidèles à Iyad Ag Ghali »

Le faux Karim Keïta serait passé aux aveux  en admettant qu’il a déjà réalisé « onze affaires » au Mali et dans la sous-région en se  faisant passer pour le vrai fils du président de la République. Les enquêtes sont toujours en cours pour évaluer l’ampleur des dégâts que cet usurpateur d’indenté a fait afin de laver l’honneur du fils du Président de la République qui, selon certaines indiscrétions,  est accusé à tort et à travers dans les affaires alors qu’il n’est ni de prêt ni loin impliqué.

Le vrai Karim Keïta ne serait jamais exilé en Côte d’Ivoire pour s’échapper aux contestations en cours à Bamako.  D’ailleurs l’auteur de l’article affirme à travers des proches du député de commune II qu’il a interrogé  est bel et bien à Bamako, et a  même demandé à l’un de ses soutiens (un enseignant) lors du dernier scrutin, d’organiser « une caravane de cours de vacances » pour des élèves.

A l’en croire, après sa démission à la présidence de la commission défense de l’AN, Karim Keïta veut paraître discret afin de se consacrer au développement de sa circonscription électorale  à laquelle il a fait de nombreuses promesse dont certaines sont déjà réalisés au grand bonheur des populations.  Karim Keïta serait accusé  à tort  dans beaucoup dont de chose qu’il n’ait nullement connaissance encore moins y prenne part.

Madick Niang

Malizine

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.