Face à l’insécurité grandissante dans le centre du Mali, l’Assemblée nationale a interpellé, ce mercredi 03 avril le ministre de la Sécurité, le Général Salif Traoré. Au cours de cette séance, le députe Oumar Mariko élu à Kolondiéba s’est vu retirer la parole. Car, le député à l’entame de ses propos a indiqué que l’Assemblée nationale «souffre légitimité». « Pardon? », interroge le président. «Je dis que l’Assemblée souffre de légitimité», reprend l’honorable Mariko.

«Vous ne parlerez ici», proclame le président. Le député tente d’insister. Mais le refus du président est catégorique. Sachant qu’il n’aura pas droit à la parole, le députe Oumar Mariko quitte l’Assemblée nationale.

Les débats sont en cours…. en direct sur la TV et la radio nationales.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.