«Pas soutenables budgétairement et c’est violer la loi que d’accorder ces primes». Ce que vient de déclarer le ministre des Finances, Boubou Cissé interpellé à l’Assemblée nationale avec ses collègues de l’Education et du Travail.

Quand vous regardez certaines primes demandées par les enseignants, indique Boubou Cissé, elles ne font pas parties de la nomenclature habituelle des primes au Mali. «Que les enseignants reprennent le travail et la question de remboursement sera évoquée». «La rétention du salaire est une exigence de la loi de finances. Je me dois de la respecter». En ce qui concerne les magistrats la même chose a été faite, assure le ministre des finances.

«J’espère que la raison va prévaloir pour que l’année soit sauvée», affirme Cissé. Et de conclure: «l’enjeu dans ce pays, c’est qu’il arrivera un jour où les salaires ne pourraient pas être pas payés».

Vives réactions des enseignants

Boubou Cissé a menti sur le montant du salaire des enseignants débutants. Mes amis de la presse qui me connaissent disent que le ministre Cissé est mon ami mais là, y a pas de vérité. J’ai enseigné au secondaire de 2011 jusqu’il y a un an, Bac+5, catégorie A, Indice 440, mais jusqu’à ce jour, le salaire de mes collègues n’a toujours pas atteint 225.000F. Je suis prêt à publier mes bulletins de salaire pour le prouver.
Ailleurs, comment comprendre que les retenues effectuées pour 46 jours de grèves soient supérieures à deux mois de salaires? Aw ye sabali!

 

djeliba24

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.