6 ans après la disparition de Birama Touré, RSF révèle dans une contre-enquête que le journaliste est très probablement mort des suites d’actes de torture lors de sa détention dans les prisons secrètes des services de renseignement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.