Alors que la pandémie du coronavirus a déjà fait plus de 13 000 morts dans le monde, les mesures de confinement se multiplient tout autour du globe. Le gouvernement français veut jusqu’à six mois de prison pour ceux qui récidivent dans le non-respect du confinement.

La prison, maintenue pour les multiples récidivistes

Au final, l’amendement a été rectifié au profit d’un système de graduation, à l’instant adopté par les députés. La peine de prison est conservée, une peine intermédiaire est introduite :

  1. Première violation des obligations de confinement : 135 euros (ou 750 euros à défaut de paiement en 45 jours)
  2. Récidive dans les 15 jours : 1 500 euros d’amende
  3. Quatre violations dans les 30 jours : 3 750 euros, 6 mois de prison, travail d’intérêt général et suspension de trois ans du permis de conduire. Le délit sera jugé par le tribunal correctionnel, non par l’agent.

Au passage, ce délai de 30 jours laisse entrevoir un confinement plus long que celui actuellement prévu (15 jours).

En Espagne, c’est entre 100 et 600 euros et jusqu’à un an de prison. L’Autriche, particulièrement sévère, impose des amendes jusqu’à 3 600 euros. En Norvège, le gouvernement s’agace du comportement des citadins qui fuient les villes pour la montagne : 1250 euros d’amende à tous ceux qui sont partis dans leur résidence secondaire.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.