Le site américain Global fire power (GFP) a rendu public son classement 2019 sur les puissances militaires.  Global Fire Power a analysé 137 armées du monde dont 34 africaines, sur la base d’une cinquantaine de critères permettant aux nations sujettes à ce classement de rivaliser plus ou moins à «armes égales».

A ce titre, Global fire power privilégie certaines données qui lui paraissent essentielles. Ainsi, le classement ne repose pas seulement sur le nombre total d’armes disponibles pour un seul pays, mais plutôt sur la diversité des armes dans le nombre total pour offrir un meilleur équilibre de la puissance de feu disponible.

Toutefois , les stocks nucléaires ne sont pas pris en compte, même si leur existence ou une présomption sur la question procure un certain bonus dans l’évaluation de la puissance militaire. Entre autres critères d’analyses, on peut citer : le nombre de militaires actifs, la force navale, la disponibilité du carburant pour les opérations militaires, le nombre d’avions de chasse, le budget consacré à la défense et la flexibilité logistique.

Selon ce «power index», le score parfait serait de 0,0000, ce qui est impossible dans les faits. Donc, plus on s’éloigne de ce score, plus on recule au classement. Il ne prend pas en considération les stocks nucléaires et ne pénalise pas les pays ne disposant pas de littoral par l’absence d’une force navale. Les facteurs géographiques, la flexibilité logistique, les ressources naturelles et l’industrie locale sont autant de critères qui impactent le classement final. De même que la main-d’œuvre disponible est un facteur de considération, dans la mesure où les pays fortement peuplés ont tendance à occuper le haut du classement.

Comme en 2018, l’Egypte reste la première puissance militaire du continent et la 12 ème au niveau mondial (sur 137) avec un score de 0,2283.
Avec plus de 211 avions de combat, le pays dirigé par Abdel Fattah al-Sissi possède la 9ème puissance aérienne au monde. Il est suivi par l’Algérie qui enregistre une baisse dans le classement mondial en passant à la 27 ème place (contre la 23 ème place en 2018), mais qui maintient sa position de 2ème puissance militaire africaine avec un score de 0,4551.

L’Afrique du Sud (0,5405 point), le Nigeria (0,7007 point) et l’Ethiopie (0,7361 point) occupent respectivement la 3 ème place (32 ème mondial), la 4 ème place (44 ème mondial), et la cinquième place (47 ème mondial).
Ce top 5 africain est immédiatement suivi de l’Angola (6 ème africain et 58 ème mondial), détrôné par l’Ethiopie, mais qui avec un score de 0,8154 reste devant le Maroc. Ce dernier (7 ème africain) occupe la 61 ème place mondiale avec un score de 0,8244, suivi du Soudan (8 ème africain et 69 ème mondial) avec un score de 1,0051.
La RDC (9ème africain et 72 ème mondial) ainsi que la Libye (10 ème africain et 77 ème mondial) complètent le top 10 africain, avec respectivement des scores de 1,0631 et 1,2349.

Le Burkina Faso, régulièrement cible des attaques terroristes, ne figure même pas dans le classement, preuve que son armée est quasi-inexistante. Il en est de même du Bénin, pays des Écureuils, où la fronde ou les cailloux  peuvent  servir d’armes, encore que le pays connaît des transitions démocratiques pacifiques, le Togo où Faure Ggnassingbe se sert des milices pour terroriser les manifestants , le Sénégal où on n’a pas besoin de l’armée pour se maintenir au pouvoir, et la la Guinée-Bissau .

En Afrique centrale, un seul pays figure dans le top 10: la RDC. Le Tchad qui court partout pour jouer au gendarme, n’arrive qu’à la 16 ème position sur le classement africain. Le Cameroun qui est sur tous les fronts de guerre à l’intérieur de son territoire, contre son propre peuple, et qui prétend avoir les meilleurs commandos du Bataillon d’Intervention Rapide( BIR), n’arrive qu’à la 20 ème position derrière un petit pays comme le Botswana et l’armée malienne ( 18 ème ) dont le porte-parole du gouvernement Issa Tchiroma se moquait d’être mal formée.

Au plan mondial, le top 5 des plus grandes puissances militaires du monde reste dominé par les USA, suivis de la Russie, de la Chine, de l’Inde et de la France.

Coupsfrancs.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.