La justice américaine a condamné à sept ans de prison les Guinéens Mohamed Touré et son épouse Denise Cros-Touré, reconnus coupables d’avoir réduit en esclavage une jeune femme pendant 16 ans.

Il est reproché à M. Touré et à son épouse, âgés de 58 ans tous les deux, d’avoir fait venir la victime de la Guinée au Texas en 2000, pour la forcer à travailler pour eux sans rémunération.

Les Touré risquent de se voir privés de leur statut d’immigrés aux Etats-Unis, en raison de cette condamnation, selon le ministère américain de la Justice.

Mohamed Touré, fils du premier président de la Guinée (1958-1984), Ahmed Sékou Touré, et son épouse sont également condamnés à verser une indemnité de 288 620 dollars (environ 153,8 millions de francs CFA) à la jeune femme dont l’identité n’a pas été dévoilée.

La victime âgée de cinq ans à son arrivée aux Etats-Unis était obligée de nettoyer, de cuisiner et de s’occuper des enfants de la famille Touré pendant 16 ans.

Son passeport a été confisqué par ses patrons, qui lui ont également refusé tout accès à la scolarisation, selon le ministère américain de la Justice.

La même source ajoute que la jeune fille a été frappée à plusieurs reprises et obligée de dormir seule dans un parc voisin du domicile de la famille Touré en guise de punition.

En août 2016, elle a réussi à quitter le domicile de ses patrons à Southlake “avec l’aide de plusieurs voisins”, selon le ministère de la Justice.

“Les prévenus lui ont volé son enfance et son travail pendant des années pour s’enrichir, lui laissant un avenir incertain”, a déclaré le procureur général adjoint du Texas, Eric Dreiband.

Scott Palmer, avocat de Mme Cros-Touré, a déclaré au New York Times que les prévenus ont décidé de faire appel du verdict rendu par la justice américaine. L’affaire a été “exagérée”, selon Me Palmer.

Bbc

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.