Un rapport terrifiant de l’Inspection générale des affaires sociales (IGAS) remis jeudi au gouvernement montre que 363 enfants sont morts sous les coups de leurs parents entre 2012 et 2016. Des mesures sont proposées pour enrayer un phénomène qui ne diminue pas au fil des années.

Beaucoup sont en effet passé sous silence par la presse. Ainsi, l’IGAS, en partenariat avec l’Inspection générale de la justice (IGJ) et celle de l’administration de l’éducation nationale et de la recherche (IGAENR), a publié un rapport qui met en lumière des chiffres inquiétants. Selon ce document, en France, un enfant est tué par l’un de ses parents tous les cinq jours. Ce chiffre résulte d’un travail d’enquête très minutieux puisque les chercheurs ont recensé tous les meurtres d’enfants traités par les juridictions françaises entre 2012 et 2016, soit 363 décès. Les enfants les plus jeunes sont particulièrement vulnérables. Ainsi, plus de la moitié avait moins d’un an. Et un tiers des enfants était en âge d’être scolarisés.

lefigaro.fr

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.