Mali: Au moins 2/3 des travailleurs observeront un arrêt de travail de 72h

0

C’est conformé ! Les travailleurs affiliés à l’Union nationale des Travailleurs du Mali (UNTM) observeront un arrêt de travail de trois jours. La grève débutera ce 09 janvier à partir de minuit et se terminera le 11 janvier prochain.

«L’Union nationale des Travailleurs du Mali informe ses militantes et militants de l’arrêt des négociations avec le gouvernement », indique un communiqué rendu public, ce mardi soir. Le document est signé par Yacouba Katilé, secrétaire général de l’UNTM. Selon le communiqué le gouvernement n’était, en réalité, pas disposer à négocier. Car, explique Yacouba Katilé, alors que la Commission de conciliation devait être convoquée depuis au moins 15 jours avant, elle ne l’a été que ce lundi 07 janvier. «De dilatoire en dilatoire, assure le secrétaire général de l’UNTM, les discussions ont trainé, sans que l’essentiel des revendications ne soit abordé».

Le mot d’ordre de grève sera-t-il suivi? Difficile de l’affirmer. Car, nous ne sommes loin d’août 2014, où l’UNTM avait réussi à paralyser toute l’administration publique par son mot de grève de 48h, largement suivi. Quatre mois après cette grève où, le gouvernement avait péché par son manque de dialogue et son attitude désinvolte, Bocar Moussa Diarra, ministre du Travail et de la Fonction Publique avait été remplacé par Diarra Raki Talla, un membre de la famille politique. Aujourd’hui, en plus de querelles internes, l’UNTM se remet à peine du passage au gouvernement de son ex numéro 2, Maouloud Ben Kattra.

Quoi qu’il en soit, à quelques semaines de la Conférence sociale, un projet cher au Chef de l’Etat en vue de l’apaisement du climat social, ce mouvement d’humeur de la première centrale syndicale de notre pays risque de coûter cher au gouvernement. Très cher. Trop cher même. Du moins, si le mouvement de grève est suivi.

Mamadou TOGOLA/maliweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.