Insécurité au Mali: Qui veut tuer le chef de guerre Dogon “Dan Nan Ambassagou”

0

La visite du Premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga à Mopti, dans le centre du Mali, le 02 octobre avait permis au chasseur traditionnel dogon «Dan Nan Ambassagou» de déposer les armes. Accusé alors d’exaction par des associations peules, Youssouf Toloba avait accepté de quitter le maquis. La situation est-elle en train de changer?

La tension monte entre FAMA et combattants du groupe d’autodéfense Dan Nan Ambassagou au pays dogon. Le dimanche passé, des hommes armés non identifiés ont réveillé les populations du village de Koromatintin commune de Dougoutené 2 par des coups de feu. Face à cette situation, les combattants de Dan Nan Ambassagou sont allés s’installer dans le village pour la sécurité des populations et de leurs biens. Le même jour cinq véhicules pick up d’un détachement des FAMA basé à Koro conduite par le Colonel Modibo Koné ont encerclé le dit village. Vers 5 heures du matin, deux autres pick up sont venus en renfort et ont ouvert le feu sans riposte. Selon les responsables de Dan Nan Ambassagou, les dégâts sont énormes .4 blessés graves évacués à l’hôpital Sominé Dolo, la concession de Mariam Togo incendiée et deux autres détruites, 11 motos des chasseurs brûlées, plusieurs personnes portées disparues et plusieurs animaux emportés par les FAMA. Le lendemain des hommes armés sont venus occuper le village et aujourd’hui il est sous contrôle de ces hommes armés.

Il est important de rappeler que c’est le même détachement conduit par le Colonel Modibo Koné que 93 motos des chasseurs ont été brûlées. Face à cette situation le chef d’état-major de Dan Nan Ambassagou Youssouf Toloba , attire l’attention du gouvernement et l’invite à prendre toutes les dispositions pour faire la lumière sur cet acte barbare du colonel Modibo Koné qui n’est pas à son premier acte et d’infliger des sanctions contre ces malfaiteurs qui viennent s’attaquer à des maliens qui de façon volontaire ont décidé de sécuriser leur parent. Il demande la libération sans délai des chasseurs arrêtés par les FAMA, restituer tous les biens saisis.
Enfin demande au gouvernement de faire le choix entre le pays dogon et le colonel Modibo Koné et le somme de quitter la zone.

Source: Extrait interview de Kassim Traoré

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.