Une fille de 22 ans violée, empoisonnée par un marabout de Ségou

Le jeudi,11 avril 2019 à Ségou Nafissatou Bagayogo dans le souci de lire sur son mariage qui s’annonce a été violée et empoisonnée par son marabout.
Comme tout le monde le sait le contact de nos sœurs,mamans,épouses et autres avec les marabouts, charlatans,…deviennent des cauchemars car en temps dans ce monde tout ce que la plupart maîtrise est le sexe et la drogue.Les femmes sont soumis à des conditions jusqu’à ce qu’elles n’auront pas le choix de se livrer. Tel a été le cas la pauvre Nafissatou Bagayogo.
Nafissatou Bagayogo vient juste décrocher diplôme examen d’étude fondamentale à Bagadadji Ségou. Elle a été envoyé chez son homonyme l’artiste Nafi Diabaté connue de tout le monde.Donc elle faisait la navette entre Ségou et Bamako. Selon nos sources Nafissatou une si Belle fille attirait l’attention de tout le monde sur elle car Dieu l’avait sincèrement donné ce que beaucoup n’ont pas.
Ce jeudi dans l’après midi elle se décide de suivre son camarade dont nous ne vous dirons pas le nom de se rendre chez un marabout dont son ami lui a tant parlé. À leur arrivée, après la consultation le marabout a nourri l’idée de s’abuser de la fille. Comme elles étaient deux le charlatan leur donné une solution amère à boire en les faisant croire de faire venir le djinn qui est la solution de leur Nafissatou a vu sa solution mais son camarade a refusé d’en boire. Quand elle s’est évanoui alors le profiteur a trouvé tous les moyens de s’isoler avec elle en faisant occupé sa camarade.
La camarade qui l’attendait est restée dans les angoisses jusqu’au moment crépusculaire . Soudain elle est rentrée trouvé Nafissatou allongée dans un très grand silence. Mais le marabout a disparu Cette dernière a poussé des cris donc les gens sont venues de partout au secours en informant qui de droit.
Évacuée à l’hôpital, Nafissatou Bagayogo était morte depuis et a été violée par le charlatan puis empoisonnée.
La pauvre a été désespérément enterrée par ses parents,proches,amis le vendredi 12 avril 2019 dans l’après midi.
Si nos mamans,nos femmes,nos sœurs,…pouvaient comprendre que ceux-ci ne valent rien,on éviterait beaucoup de drames.

Ben Abdoulaye depuis Ségou

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.