Jusque-là chef d’état-major adjoint de l’armée de terre du Niger, le général nigérien Oumarou Namata Gazama remplace le général mauritanien Hanena Ould Sidi qui était en poste depuis un an.

Né en 1963 à Koutoubou, dans la région de Dosso, le général Oumarou Namata Gazama est âgé de 56 ans. De simple soldat en 1985 à général de brigade depuis janvier 2018, il a gravi tous les échelons de l’armée.

Le nouveau patron du G5 Sahel fait partie de la crème de l’armée nigérienne. Après les cours de perfectionnement des officiers en France, il a séjourné en Chine pour des cours d’état-major, puis au Nigeria à l’école de guerre. Il est aussi titulaire d’un Master en études stratégiques de guerre.

Officier de cavalerie, il a eu à commander plusieurs escadrons blindés à Niamey, Zinder et dans les montagnes du nord du Niger.

Après la débâcle de l’armée à Bosso, dans le lac Tchad en 2016, c’est à lui que l’état-major des forces armées nigériennes fait appel pour redresser la situation en infligeant d’énormes pertes aux éléments de Boko Haram. Il est également celui qui a mis fin à la mutinerie des soldats de Diffa.

Très apprécié de ses hommes, il a eu à mener, avec brio, dit-on, l’une des plus grandes offensives meurtrières contre Boko Haram, en tant que chef d’état-major tactique de la zone de défense numéro 5 de Diffa. Nombreux sont les officiers nigériens qui pensent qu’il saura redynamiser le G5 Sahel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.