A sa sortie de la rencontre avec les Chefs d’Etat de la CEDEAO, l’Imam Mahmoud DICKO, l’autorité morale du Mouvement du 5-Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP), était déçu. Sa réaction à chaud recueillie à l’hôtel Sheraton, ce jeudi à 20h, en dit long sur l’état d’esprit du Guide religieux. 

«Rien n’a bougé pour le moment. On ne nous a rien dit que je peux comprendre. Je voulais le dire très sincèrement. Je l’ai dit et je le redis: Nous sommes un peuple débout. Nous ne sommes pas un peuple soumis ou résigné. Je préfère mourir martyr que de mourir traître. Ces jeunes gens qui ont perdu leur vie ne l’ont pas perdu pour rien. Si ce qui a été dit ce soir si c’est pour cela qu’on nous a réunis, je crois que rien n’a été fait pour le moment», a laissé entendre l’Imam Mahmoud Dicko en français.

En langue nationale Bambara, le Guide religieux a insisté:«On ne refuse pas le dialogue. Mais ce qui a été dit ne nous a pas satisfaits. Si je dis qu’on a été satisfait, j’ai menti». Nous ne sommes pas des gens à qui on vient imposer des choses, nous sommes des responsables, des gens dignes. Des choses se sont passées dans ce pays sur la mauvaise gouvernance. On ne peut pas prendre des blindés achetés avec l’argent du contribuable et nous tirés dessus avec dans nos maisons. Et on laisse ces gens nous diriger comme si de rien n’était. Sommes-nous des gens achetés ?»

En salle, en juger par les posts en direct sur les réseaux sociaux du service de communication de Mouvement du 5-Juin, les mêmes propos, sur un ton ferme, ont été tenus par l’Imam Dicko devant les chefs d’Etat de la CEDEAO. L’autorité morale du M5 aurait affirmé: «Nous sommes un peuple débout et résistant.Nous préférons mourir que de trahir. IBK a tué des Maliens à Badalabougou. Je respecte la CEDEAO, mais les Maliens ont pris leur destin en main. Chers présidents, le Mali est un peuple responsable et digne, on se battra pour notre dignité.Je suis un citoyen malien, je donnerais ma vie aux Maliens.Ce que vous voulez imposer ne passera pas au Mali.Soyez avec le Mali et non IBK, choisissez le Mali.Le Mali ne se soumettra jamais et jamais.Chers Présidents le Mali va résister à votre pression».

 A l’issue de la mission des chefs d’Etat de la CEDEAO, aucun communiqué final n’a été publié dans l’immédiat. Des informations font état de la tenue d’un Somment extraordinaire le 27 juillet prochain, où les chefs d’Etat de la CEDEAO officialiseront les décisions prises pour la sortie de crise au Mali.

Maliweb.net 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.