On en sait un peu plus sur la méthodologie et le chronogramme du Comité d’expert pour la révision constitutionnelle. Après le président de la République et le Premier ministre, les membres du Comité ont rencontré la presse, ce mercredi 06 février, à l’Hôtel Sheraton. Cette étape est le début du processus de révision constitutionnelle qui prendra fin le 03 avril par une autre conférence de presse.

Un président (01)  président et onze (11) experts dont deux rapporteurs, c’est la composition du Comité d’experts pour la révision constitutionnelle. Le Pr. Makan Moussa Sissoko est le président, il est épaulé par  deux rapporteurs: Pr Abraham Bengaly et Me Sidi Mohamed Diawara, conseiller spécial du Premier ministre. Les experts sont: Eloi DIARRA, Professeur Agrégé de Droit Public; Abdoulaye COULIBALY, Professeur Agrégé de Droit Public; Mohamed TRAORE, Professeur de l’Enseignement supérieur; Bakary CAMARA, Professeur de l’Enseignement Supérieur; Séni TOURE, Administrateur civil; Fousseini DOUMBIA, Maître-Assistant; Mme DIALLO Kaïta KAYENTAO, magistrat à la retraite; Coumba Cheick Salah DOLO, Chargée d’Enseignement et de recherche en Droit public; Ibrahim Samba TOURE, Administrateur civil.

Aux dires du président du Comité, «la démarche sera la plus inclusive possible». C’est la mission définie par le président de la République. «Aucun Malien ne sera oublié, nous entendrons tout le monde, même ceux qui ne sont pas d’accord avec l’initiative», insiste le constitutionaliste Makan Moussa Sissoko. La Méthodologie du Comité prévoit une série de consultations des institutions et des forces vives de la nation; un déjeuner de presse avec tous les communicateurs. Aussi, la méthode prévoit des forums citoyens. Ils seront organisés à Bamako et dans toutes les capitales régionales. Le Comité prévoit aussi un Forum interactif en ligne.

Quant au chronogramme, il prévoit plusieurs activités. En février, des consultations sont prévues à savoir: la consultation du Chef de file de l’opposition; consultations des partis politiques, des mouvements signataires de l’Accord, des syndicats de magistrats, la société civile, les chefferies traditionnelles. Un atelier sur les « mesures exceptionnelles dans la lutte contre le terrorisme » est prévu, le 27 février, selon le chronogramme actuel du comité.

En dépit de l’exiguïté de la salle, la conférence a été le cadre d’échanges francs avec les membres du comité «disponibles à tout moment». Tous les acteurs y compris les acteurs de Facebook, seront associés au débat. Dans son séduisant bambara de Ségou, Me Sidi Mohamed Diawara sollicite la confiance des uns et des autres en ces termes: «Si votre femme  revient du marché, ne la critiquer pas en voyant les condiments, attendez de goûter la sauce qu’elle va vous préparer».

Mamadou TOGOLA/Maliweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.