Le Général de Brigade Souleymane Bamba, relevé suite à la divulgation par l’actuel chef d’état-major de l’Armée de l’Air, le général de Brigade Daouda Dembélé d’un rapport de la société qui a vendu les avions aux Fama.

Précédemment chef d’ Etat-major de l’Armée de l’Air le général Souleymane Bamba avant d’être nommé Chef d’état-major adjoint de l’armée en mars 2019 a pendant sa gestion en qualité de chef d’Etat-major de l’armée de l’air piloté le marché de l’achat des dernières acquisitions des hélicoptères et avions de transports qui ont été réceptionnées le mardi 03 septembre 2018 en grande pompe par le président IBK à la base 101 de Sénou.

Selon les renseignements recueillis, les avions sont cloués au sol au Mali pour faute de maintenance. Le gouvernement dans sa quête de solution pour assurer l’entretien des avions a délégué une mission conduite par l’actuel chef d’état-major de l’armée de l’air auprès des concessionnaires pour trouver une solution aux problèmes. Selon les renseignements recueillis, le général Souleymane Bamba avait dissimulé des clauses du contrat d’achat pour faire passer le contrat afin d’empocher des fortes sommes d’argent en complicité avec l’ensemble de la hiérarchie militaire du Mali , du ministre de la défense Tiemoko Sankaré , du PM Soumeylou Boubèye Maïga ,du ministre des finances l’actuel premier Boubou Cissé et du président de la commission défense du Mali Karim Keita. Selon les indiscrétions au niveau de la hiérarchie militaire, le Mali a acheté ces avions militaires sans garantie des vendeurs, sans appareil de viseur, sans armements et sans pièces de rechange. Selon les renseignements militaires certains avions comportaient la mention épave et étaient interdit de survol en Europe et aux USA.

Selon les sources concordantes sécuritaires, le chef d’état-major de l’Armée de l’Air, le général de Brigade Daouda Dembélé après avoir divulgué le rapport des vendeurs, a informé le pouvoir que les nouvelles acquisitions sont inutilisables avant une révision entière des nouvelles acquisitions avec un nouveau contrat pour la maintenance. Au niveau de la présidence, l’ancien chef d’Etat-major des armées, le général Bemba Moussa Keita a été longuement interrogé par le cabinet du président de la république dans la semaine écoulée sur les circonstances des achats des avions. Après la divulgation du rapport officiel, le contentieux du ministre de la défense a rédigé une plainte contre le général Souleymane Bamba qui a été adressé au ministre de la défense qui n’a pas donné de suite pour le moment. Informer le président de la république Ibrahim Boubacar Keita a ordonné la relève du général Souleymane Bamba, mais le président de la république a exigé la confidentialité au tour de la question pour ne pas ébranler son régime par un autre scandale impliquant l’élite de l’armée et ses plus proches collaborateurs et son fils Karim Keita.

Selon les renseignements recueillis auprès du cabinet du ministre de la défense, le général Souleymane Bamba a dérobé plusieurs milliards de FCFA en augmentant le prix des avions en complicité avec la chaîne de commandement et certains ministres lors des acquisitions de ces avions. Sur ordre du général Moussa Diawara, des agents de la sécurité Militaire du Mali ont été chargés de surveiller le général Souleymane Bamba pour toutes fins utiles.

Moussa Nimaga / #Moussa_Leaks

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.