A la suite de la répression sanglante des manifestations de vendredi et de samedi, des responsables du Mouvement du 5 Juin – Rassemblement des Forces Patriotiques (M5-RFP) haussent le ton. Dans un communiqué, ils dénoncent un « permis de tuer » octroyé à des forces de répression.

Maliweb.net- Plusieurs leaders du M5 – RFP arrêtés notamment Issa Kaou Djim, Adama Ben Diarra, Oumarou Diarra. Aussi, «de nombreux autres militants ont été arrêtés ou enlevés au mépris de leurs droits les plus élémentaires». Dans son communiqué, le M5 – RFP affirme que sa manifestation « pacifique » a été violemment dispersée par les forces de l’ordre. Le mouvement accuse le président IBK d’avoir «envoyé ses éléments de répression avec des consignes claires : réprimer et tuer».

Aux dires des leaders du M5- RFP, les « éléments de répression » ont été envoyés par le régime après que les manifestants pacifiques avaient «fraternisé» avec les forces de l’ordre notamment dans la cour de l’ORTM. Le M5 – RFP compte des «morts, des blessés et des douilles de balles ». Des actes qui dénotent, selon le communiqué,  de la « volonté claire et préméditée de tuer».

Dans son communiqué,  le M5 – RFP relève aussi l’ «attaque et le saccage » de son siège par des éléments encagoulés venus à bord d’une SOTRAMA. Des hommes, selon le M5,qui ont emporté des documents et  matériels. Un acte qui a obligé le M5- RFP a reporté sa conférence de presse d’hier soir à ce dimanche à 16h30.

Maliweb.net

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.