Suite à la démission  du gouvernement  et la dissolution de l’Assemblée nationale, les autorités militaires  ont, dans un communiqué publié  le 6 septembre, sommé  les anciens ministres et députés  à rendre  les macarons, les portatifs et les véhicules de fonction mis à leur disposition  au plus tard ce mardi  à 8 heures à la Direction Générale de l’Administration des Biens de l’Etat (DGAB).

Maliweb.net- Plusieurs  personnes concernées par cette décision  du CNSP  ne semblent pas se plier  totalement au respect de ce délai de rigueur. Sur plus de 150 véhicules de fonction de l’Etat détenus par les anciens députés et ministres,  les services d’enregistrement  du Garage Administratif  du DGAB n’ont reçu qu’environ 100 véhicules  à notre passage  ce mardi vers  12 heures.  «  Difficile de vous révéler  un nombre approximatif des  véhicules que nous allons recevoir.  Parce que  certains ministres de l’ex-gouvernement  en possédaient  jusqu’à trois ou cinq véhicules selon la répartition faite à l’interne de leur  département », nous confie un agent de la DGAB  sous anonymat.

Ces propos  sont corroborés par  cette attestation de remise de véhicules d’un  ancien ministre.  Ce dernier à lui seul possédait  cinq véhicules de fonction.   Cette révélation est devenue virale sur les réseaux sociaux ouvrant  la voie à de nombreux commentaires  dénonçant la main mise de certains sur les biens de l’Etat.  Au Mali, un ministre en fonction possède en principe trois véhicules de fonction.

Les ex-députés concernés par cette mesure sont également en train d’aller rendre  leurs véhicules, portatifs et macarons.  Certains ex-députés de Koulikoro, Koro, Douentza, après l’enregistrement des biens de l’Etat avaient  en leur disposition leurs bordereaux de remise dont certains ont été publiés sur les réseaux sociaux.  .

Siaka DIAMOUTENE/Maliweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.