Bamako, – Le président malien Ibrahim Boubacar Keïta a effectué vendredi une visite surprise dans le village peul de Koulongon (centre), où au moins 37 habitants ont été tués le 1er janvier dans une attaque attribuée à des chasseurs traditionnels dogons, ont rapporté des responsables locaux.

“Le président s’est rendu tôt ce matin dans le village de Koulogon pour consoler les populations et présenter les condoléances de la nation aux familles des victimes”, a déclaré à l’AFP le député de la région de Mopti (centre) Djibril Diarra, qui faisait partie de la délégation dont la visite n’avait pas été annoncée.

“Le président était avec deux députés de Bankass, d’autres personnes, ils étaient dans un hélico de l’armée malienne”, a ajouté M. Diara.

L’attaque de Koulogon a été attribuée par les autorités à des “hommes armés habillés en tenue de chasseurs traditionnels dozos”, reconnaissables à leur tenue et à leurs fétiches, qui prétendent protéger les Dogons contre les Peuls.

Le bilan officiel est de 37 morts, plusieurs blessés et de nombreuses maisons incendiées.

Le gouvernement a annoncé mercredi l’arrestation de sept “suspects” ainsi que celle de 24 hommes qui avaient mené le même jour une attaque dans un village proche, Bobosso. Un “assaillant” a été tué lors de cette seconde opération de l’armée.

Les violences intercommunautaires dans le centre du Mali ont fait plus de 500 morts civils en 2018, selon l’ONU.

kt/siu/jlb

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.