Mopti/Mondoro: Des militaires ont encore détalé sans combattre

0

Le matin du 30 septembre 2019 aux environs de 04H 30 minutes, une dizaine de terroristes lourdement armés ont pilonné le camp de l’armée malienne à Mondoro à l’aide de lance-roquettes et de mortier, surprise et face à la rapidité et la violence de l’attaque, les soldats ont abandonné le camp

Les terroristes se sont rendus maître des lieux emportant 02 pick-ups de la garde nationale, une quinzaine d’AK47, un lanceur PK-M, un lanceur RPG-7, des roquettes, des propulseurs ainsi que plusieurs caisses de munitions. À un moment donné, il faut que les soldats aussi se battent pour éviter de lourdes pertes et le pillage des arsenaux militaires

Pour rappel et comparaison, en janvier 2019, le camp de la Minusma à Aguelhok, qui abrite un bataillon Tchadien a été attaqué par plusieurs dizaines de combattants terroristes à bord des pick-ups et motos, un véhicule suicide suivis de tirs nourris de roquettes et de mortiers sur le camp. Malgré la violence des combats, la détermination des terroristes à vouloir coûte que coûte prendre le contrôle du camp, et la perte de 10 hommes, la base n’a pas été abandonnée par les soldats tchadiens. 20 terroristes avaient été abattus par les soldats tchadiens. Les terroristes se sont repliés sans pouvoir prendre le camp.

Il est grand temps aussi que les #officiers (commandant, lieutenant-colonel, les colonels…) soient sur le terrain aux côtés des recrues qui sont envoyés à l’abattoir par la hiérarchie militaire

À suivre

Moussa Leaks

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.