Le Premier ministre Dr Boubou Cissé tient son «Accord politique». Le document a été signé par plusieurs formations politiques. On peut  citer entre autres: Ensemble Pour le Mali (EPM) représenté par Dr Bocary Tréta; le Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD), représenté l’ancien ministre Oumar Hamadoun Dicko; la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP), représenté par Mamadou Traoré; la Coalition malienne pour le développement; la coalition des Partis non alignés, représenté par le Col Youssouf Traoré; Parti Yelema; PIDES de Daba Diawara; PSR; MPRD; Parti des jeunes patriotes; Union des Forces pour le changement; APM-Maliko, PADI; …

«Nous avons saisi la main tendue parce qu’elle veut sauver le Mali»

Si au sein d’EPM tous les partis membres adhèrent à l’Accord politique, il n’en est pas de même au Front pour la Sauvegarde de la Démocratie (FSD) et à la Coalition des Forces Patriotiques (COFOP). Dans ces deux regroupements, des partis ont clairement indiqué leur non-adhésion à l’Accord politique. A la primature, la position des signataires a été justifiée par Oumar Hamadoun Dicko. «Le bateau Mali peut tanguer, mais nous ne le laisserons jamais couler ». Ce n’est plus une question d’homme, il s’agit du Mali, du Mali éternel », indique Oumar Hamadoun Dicko, porte-parole des signataires. Et d’ajouter: «Nous avons saisi la main tendue parce qu’elle veut sauver le Mali». «Nous ne sommes pas totalement satisfaits mais nous avons l’essentiel», conclut-il.

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.