Récapitulations sur comment réparer la prière :
1- L’ajout
2- La diminution
3- Le doute

Les fondamentaux qui omis rend nulle la prière ?
– La rakat est invalidée si les erreurs sont liées à un pilier qui n’a pas été effectué (fard, rukn)
– Ruku, sujud , lecture de la Fatiha, etc…
– Dans ce cas, il faut reprendre la rakat
– Si les erreurs sont liées à une recommandation ( sunnah ), alors la rakat reste valide.
– Tashahhud, lecture à voix haute au lieu de voix basse, etc…
– Dans ce cas, il faut simplement réparer l’erreur

Rappel :
Les piliers obligatoires de la prière sont :

1. L’intention (niyya)

2. La position debout quand on en est capable (qiyâm)

3. Takbir al ihram ( dire Allahou Akbar )

4. Lecture de la Fatiha

5. Inclinaison (rukû) tempérer

6. Se relever de l’inclinaison et se remettre debout (qiyâm)

7. Les 2 prosternations (sujud) sur 7 parties du corps ( 1- le front et le nez, les 2 paumes des deux mains, les 2 genoux, les 2 pointes des deux pieds ) ce qui fait les 7 Parties a touchées le sol

8. Se relever de la 1ère prosternation + position assise (julus)

9. La position assise après 2 cycles de prière

10. Le salut final (Assalamaleckoum )

11. Effectué le tout dans L’ordre des obligations

12. Être orienté vers La KAABA ( Qibla )

Les sunnah ( recommandations ) dans la prière obligatoire

1- Dire le iqaam

2- Lecture de versets ou sourates après la Fatiha pour les deux 1ères rakat
( Lecture à voix haute ou basse selon la prière effectuée )

3- Prononcer 3 fois « soubhana rabbiyal adhim wa bi hamdihi » dans le rukû

4- Prononcer 3 fois « soubhana rabbiyal a’la » pendant le sujud

5- prononcer  » Sami’a llahu liman hamidahu  » quand on se relève du roukou

6-réciter le taschahhud ( c’est ce que l’on dit quand on est en position assises entre les 2 rakas )

Quand a La prière sur le Prophète, lors du dernier raka :
– Pour les imams Abû Hanifa & Mâlik & la majorité des savants:
C’est une recommandation forte ( sunna mu’akkada)
Pour les imams Ahmad & As Shâfi’î: Cela fait Partie des piliers obligatoires

Principes de base de la prière :

Si il y a absence de : l’intention (niyya),
Le takbir al ihram ( dire Allahou Akbar au debut de la prière )
La récitation de la Fatiha
ou du taslim (la salutation finale, pour finir la prière)
Alors la prière est nulle.
Il faut tout recommencer!

Le Prophète (saw) a dit :
La clé de la prière est la purification; sa sacralisation se fait par le 1er takbîr (Allahou Akbar)et sa désacralisation est le taslîm ( Assalamaleckoum)» (Tirmidhî, 221)

– Si le prieur ajoute ou omet volontairement un pilier (inclinaison, prosternation, etc…), sa prière devient alors nulle
Lever les mains lors du takbir Al ihram est une obligation
Le prophète ( paix et salut sur Lui ) levait les 2 mains à hauteur des épaules a 3 endroits :

1. Lorsqu’il débutait la prière en disant  » Allahou Akbar  » (Takbir Al ihram)
2. Lors du takbir pour l’inclinaison (‘ruku’) et pour se relever de cette position
3. Lorsqu’on se lève après le taschahoud de la 2ème rakat pour effectuer la 3ème rakas
Rapportés par (Boukhâri, Abu Dawud, Tirmidhî, Ibn Majah)

En cas de Doutes :

1: EXEMPLES DE CAS CONCRETS

basés sur la version de l’imam Mâlik & la majorité des savants
Le prophète. Paix et salut sur lui, a dit:
« Si l’un d’entre vous doute durant sa prière et ne sait plus s’il a prié 3 ou 4 Rak’at, qu’il élimine le doute et qu’il se fonde sur la certitude. Puis, qu’il effectue 2 prosternations avant la salutation finale. S’il avait prié 5 Rak’at, ces 2 prosternations de distraction les rendront paires, et s’il avait prié 4 Rak’at, elles (les 2 prosternations de la distraction) » sujûd al-ba’d  » seront une humiliation pour le diable.»
(Muslim, Mâlik, Tirmidhi)

2: Oubli d’une recommandation ( sunna )
Taschahhud, etc… Le cycle est validé
Avant de terminer ma prière, je fais une double prosternation, appelé  » sujûd al-qablî  » puis je fais la salutation finale

NB: Si on a oublié plusieurs recommandations, une double prosternation « sujûd al-qablî » avant la salutation finale, suffit pour réparer l’ensemble des erreurs commises d’après Abu Dawud

3: Ajout d’une recommandation
Le cycle est validé on fait une double prosternation appelé  » sujûd al-ba’d  » ( après la salutation finale )

4: Ajout d’un pilier obligatoire
A. Exemple : prière de ‘ Asr « . J’ai prié 5 rakat au lieu de 4
– Je m’en rends compte pendant la raka’a supplémentaire: la, Je reviens à la position assise. (Tashahhudd + prière prophète )
– Je termine ma prière par un 1er salutation finale
– Je fais la double prosternation »sujûd al-qablî » sans rakat, + une autre salutation finale
B. Je ne m’en rends compte qu’après avoir fini- Je termine ma prière par une 1er salutation finale, et Je fais la double prosternation  » sujûd al-ba’d  » sans rakat, + une autre salutation finale

5: Oubli d’un pilier obligatoire
– Ruku’, sujud (les 2 ou l’1 des 2), Fatiha, etc… , Le cycle est invalidé
– On termine sa prière par un 1er salutation finale. On ajoute alors,une autre rakat pour réparer la rakat invalide (+ faire la salutation finale ) et on fait une double prosternation  » sujûd al-ba’d  » après la salutation finale , car il a ajouté des parties du cycle non validé

6: Ajouté et manqué une recommandation dans une même prière
– on fait une double prosternation « sujûd al-qablî » ( avant la salutation finale )

7: J’ai fait le taslim ( salutation finale) avant l’accomplissement total de la prière
Le taslim avant l’accomplissement total de la prière = ajout
Abou Hourayra rapporte: « Le Prophète mena la prière de Dohr ou du ’Asr et a salué au bout de 2 Rak’at. Les personnes pressées sortirent de la mosquée en disant :  » La prière a été écourtée « . Puis, le Prophète se leva, se dirigea vers une grande pièce de bois située dans la mosquée et s’appuya dessus comme s’il était en colère. Un homme se leva et dit :  » Ô envoyé d’Allah, est-ce toi qui as oublié ou bien est-ce la prière qui a été diminuée ? « . Le Prophète dit :  » Je n’ai pas oublié et la prière n’a pas été diminuée « . L’homme dit alors : « Certes, tu as oublié, Ô envoyé d’Allah. » . Le Prophète demanda alors à ses compagnons :  » Dit – il la vérité ? « . Les compagnons répondirent :  » Oui « . Le Prophète s’avança, termina le reste de la prière, puis salua, fit les prosternations de la distraction  » sujûd al-ba’d « et salua de nouveau.» [Boukhari et Muslim]

Source :
Fiqh as-salât, Mostafa Suhayl Brahami, éditions TAWHID

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.