Annadif, Représentant de l'ONU au Mali

Suite à des divergences entre la France et les États-Unis, l’ONU a décidé de mettre fin au mandant de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali.

Présente au Mali depuis 2013, l’avenir de la Minusma, la mission de l’ONU au Mali, était très compromis. Avec un effectif de 15 209 casques bleus, dont 13 289 soldats et 1 920 policiers, la Minusma n’arrive pas à enrailler la violence au centre du Mali. Au Nord, l’application de l’Accord de paix signé entre les groupes armés et le Gouvernement malien piétine.

Le mandat de la mission devait être renouvelé au mois de juin prochain. Mais, le sous-secrétaire d’État américain aux Affaires politiques, David Hale a donné déjà la position Washington: « Nous sommes déçus face à l’absence de progrès significatifs de cette mission».

Malgré les réticences de la France qui se félicite de « progrès accompli » dans la mise en œuvre de l’accord de paix, l’ONU a finalement décidé de ne pas renouveler le mandat de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali. Cela 10 jours après le massacre de 160 civils peuls dans le centre du pays. * Cet article est un Poisson d’avril.

Djeliba24

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.