COVID 19 DANS NOS MOSQUÉES

45 nouveaux cas portent le nombre de peronnes atteintes à 370 alors que le malien n’a pas encore pris conscience.

-Les mosquées ne respectent pas les mesures de sécurité au motif que c’est la religion et l’état est frileux face à eux. Cependant, l’imam de la mosquée de Banankabougou et son adjoint sont morts de COVID19 et des fidèles sont aussi atteints,

– A Segou, le fils d’un érudit vient d’être emporté par la maladie,
– Trois députés ont été tués par cette maladie et elle continue, une dizaines d’anciens et nouveaux députés sont atteints,
– 08 nouveaux éléments de la Minusma sont atteints de COVID19 malgré leurs moyens,

– les cellules de lutte et de prévention du COVID 19 sont débordées et inefficaces désormais notamment à l’hôpital Gabriel Touré, à l’hôpital du point G, à l’hôpital du Mali, à l’hôpital de Kayes etc… les CSREF ne sont pas doté de moyens de prévention et de prise en charge efficace car les annonces du Président de la République ne sont pas suivis d’actions sur le terrain. Boubou Cissé n’a rien décaisser et les hôpitaux sont à l’arrêt presque.

– Pendant ce temps les musulmans continuent à remplir les mosquées insouciants et pensent que la foi est dessus de tout… Par contre même à la mecque, à Arabie saoudite, les mosquées sont fermées, y compris la Kaaba.

– Au Mali, les supers musulmans sont réfractaires à la fermeture des mosquées tandis que les églises ont fermé. Il ya des fanatiques religieux qui menacent même de casser l’état si on ordonnait la fermeture des mosquées. Ca ne vaut pas le coup, la mort est un meilleur messager ordonnateur.

Que personne ne change de comportement, restez dans le radicalisme religieux, on verra combien va rester des musulmans à la fin de la pandémie. C’est pas pour demain, c’est aujourd’hui et on fera le bilan.

L’islam d’accord mais la vie d’abord.
J’ai signé.

Seydou Oumar Traoré, journaliste.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.