Plus rien ne va entre l’imam de la Grande Mosquée de vendredi de Boulkassoumbougou-Kouloubléni et ses conseillers. A l’origine de la discorde, la mise en place du comité de gestion de ce lieu de culte, géré depuis plus de dix (10) ans par le dignitaire religieux d’une main de fer, car ne consultant ni conseillers ni muezzins sur quoique ce soit.

Jusque-là, personne n’avait haussé le ton. Il y a quelques jours, les conseillers conformément aux règles en vigueur dans les autres mosquées membres de la Ligue des imams du Mali (Limama) ont pris la décision de mettre en place un comité de gestion qui se chargera désormais des affaires.

Et, depuis, ce lieu de culte où ne devaient  prévaloir que l’unité symbolisé par Allah Soub’hanah Tallah, Mouhammad et le Saint Qur’an est devenu un champ de bataille. Où toto tire Nama. Nama tire Toto. Car, après chaque prière, les fidèles assistent impuissamment à une bataille de chiffonniers au cours de laquelle les uns et les autres s’arrachent le micro.

Jusqu’au moment où nous mettions sous presse, le bras de fer se poursuivait toujours à la grande Mosquée de vendredi de Boulkassoumbougou -Kouloubléni.                            Affaire à suivre !

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.