A l’issue des assises nationales tenues le lundi 28 février 2022, à Ouagadougou, au petit matin du 1er mars 2022, il a été décidé une durée de trois ans de transition pour permettre à la junte au pouvoir qui a renversé le président Roch Kaboré, le 24 janvier dernier de dérouler son agenda.

La transition au Burkina Faso s’étalera sur une durée de 36 mois soit trois ans. C’est ce qui a été arrêté à la suite des assises nationales du lundi 28 février 2022.

Egalement, il a été retenu que le nombre de ministres n’excèdera pas 25, contre les 20 qu’avait proposés le comité technique. 71 membres composeront l’Assemblée législative de la Transition, au lieu de 51 et leur mandat ne sera pas gratuit comme cela était le cas dans le projet de la Charte de la transition.

Il ressort de la Charte signée par le président, le lieutenant-colonel Paul Henri Damiba, que les partis politiques auront huit sièges à l’Assemblée, soit deux membres de l’ex-Chef de file de l’opposition politique (CFOP), deux membres de l’ex-majorité, deux membres de l’opposition non affiliée et deux pour les autres partis.

Source: Wakatsera

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.