Face aux grèves récurrentes des enseignants, le Premier ministre, Dr Boubou Cissé, met sa menace à exécution. C’est du moins, ce que l’on peut affirmer après la publication, ce lundi, de l’avis de recrutement de 15 300 enseignants.

15 300 volontaires dont 10 300 pour l’enseignement fondamental du 1er et 2e cycle et 5000  pour l’enseignement secondaire. Tous les jeunes diplômés des Instituts de Formation des Maîtres (IFM) sont invités à postuler.

Le Centre National de Promotion de Volontariat au Mali (CNPV) fait appel aussi aux enseignants retraités de 2018 et de 2019. Les candidatures sont ouvertes jusqu’au 07 février 2020 à 17 heures. Les candidats seront recrutés pour une durée de six (6) mois.

Maliweb.net

1 COMMENTAIRE

  1. Décidément cette façon de faire du gouvernement du P.M Boubou n’est- il pas la preuve que le gouvernement est de mauvaise foi ?. Si le gouvernement a l’argent pour recruter 15300 enseignants, pourquoi ne mettrait -il pas cette somme dans la balance pour résoudre ne serait ce qu’en partie cette crise qui a duré et dont le gouvernement ne semble pas prêt à ressoude. Cela participe-t-il au plan de déstabilisation d’avantage du Mali par les forces du mal de intérieur et de l’extérieures?. Le droit à la grêve n’est il pas constitutionnel?
    Si le gouvernement agissait pour le Mali qu’il comprenne qu’aucun malien ne cautionne ce projet cynique qui ne profit pas au Mali.
    Quelle est cette politique qui au lieu de créer détruit les emplois?
    Pauvre de mon pays, les malheurs d’une démocratie pourtant chèrement acquise.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.