Malian imam and former head of the High Islamic Council of Mali (HCIM), Mahmoud Dicko (C) gives a speech during the official launch of his movement, the 'Coordination of movements, associations and sympathizers' (CMAS) on September 7, 2019 in Bamako. (Photo by MICHELE CATTANI / AFP)

La CMAS, le mouvement de l’imam Mahmoud Dicko qui a mené la révolte populaire pendant des mois contre l’ancien régime d’Ibrahim Boubacar Keïta, vient à son tour de rejeter le chronogramme électoral proposé par les autorités de transition après les assises nationale tenues du 27 au 30 décembre 2021. Lire le communiqué.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.