En France depuis 16 ans, Remi Ngono a été sommé de quitter l’Hexagone. Le journaliste et chroniqueur sportif a reçu une correspondance de la part des autorités françaises qui l’informent qu’il n’est plus la bienvenue sur leur sol.

La France envisage très sérieusement le rapatriement des étrangers installés dans son pays et responsables de troubles à l’ordre public. Ce rapatriement concerne surtout ceux qui représentent une menace sérieuse dans le trouble à la paix sociale. Selon des médias camerounais, c’est dans ce sens que Gérald Darmanin, le ministre français de l’Intérieur, a adressé mercredi 30 septembre 2020, une correspondance aux préfets des départements.

Rémy N’Gono, un animateur sportif camerounais qui vit en France, pourrait être l’une des premières victimes de cette nouvelle mesure, comme il l’a affirmé sur sa page Facebook. « Aujourd’hui, c’est mon dernier anniversaire en France et en terre étrangère. Le gouvernement français, par le biais de son ministre de l’Intérieur, m’a sommé de quitter leur pays », a t-il écrit.

Le journaliste a effectivement quitté la France. C’est depuis la Belgique où il a déposé ses valises qu’il continue ses critiques contre le régime Paul Biya.

Seneweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.