Affaire pillage local MINUSMA sevaré: à l’instant sur les radios privées de Mopti et sévaré, après rencontre de la société civile avec le gouverneur, les femmes des camps et les chefs de villages et quartiers sans oublier les représentants du HCIM, les femmes ont demandé pardon à la MINUSMA et il a été décidé que toute personne détenant les objets volés peuvent les ramener sans risque de représailles à la police, chez les chefs de quartier ou chef de village ou à la mairie dans 3 jours, sans quoi s’ils se font attraper, ils répondront de leur sort.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.