Hier Lundi 4 janvier 2021, suite à un malentendu entre un convoi de nos FAMA en partance pour Mopti dû à un refus d’obtempérer d’un chasseur portant une arme de guerre sur une moto

Poursuivi jusqu’au Camp des chasseurs où une fois arrivé parmi les siens, il lui a été demandé de remettre l’arme qu’il détenait,

Niet et s’est mis en position de tirer face au militaire qui lui demandait de rendre l’arme et la suite est connu de tous et le riposte ne s’est pas fait attendre

Le chasseur en question, abattu et du coup des échanges de tirs parvenaient des deux camps

Nous déplorons :

Deux chasseurs tués

Un gendarme tué par balles perdues et un autre blessé d’après les chefs chasseurs

Beaucoup d’autres blessés sont à déplorer des deux côtés

Après que l’accalmie est revenue et comme d’habitude les chasseurs ont fait appel à tous les chasseurs des différentes localités pour ce

Mardi 5 janvier afin de se retrouver pour discuter avec les autorités administratives de la région entre autres le Gouverneur et sa délégation

A leur dire le Gouverneur n’a pas effectué le déplacement mais il s’est fait représenter

Après la rencontre, les chasseurs venus de :

Djenné , Bandiangara , Koro , Bankass , Douetza et autres par la voie de leur porte-parole Sinali Maiga , chef des chasseurs de Djenné a pris la parole au nom de tous les chasseurs de la région de Mopti sur les points suivants :

La restitution des moto saisies par les FAMA

Un ultimatum est lancé en donnant 15 jours aux autorités plus particulièrement au ministre de la réconciliation nationale à relever son Chef de Cabinet et un de ses Chargés de Mission tous deux issus de la région disant qu’ils ne sont pas une solution mais un problème et un frein pour le retour de la PAIX

Que s’ils n’auront pas satisfaction avant la fin des 15 jours qu’ils couperont la route de SOMADOUGOU à toutes les autorités pas seulement celles de la région

Enfin, que les chasseurs sont prêts à mourir tous ensembles que de renoncer à leur demande .

Que l’âme de ceux qui sont tombés repose en paix

Prompt rétablissement aux blessés

Nous invitons les autorités à prendre toutes les dispositions nécessaires et à prôner la voie du dialogue afin d’éviter un affrontement qui n’est le souhait de personne.

QUE DIEU VEILLE SUR LE MALI

AN KO MALI

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.